Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 00:15

Salam aleykounna,

 

Je viens vous partager une série masha ALLAH comme le titre l'indique sur des héros de l'islam. Des modèles à suivre, des exemples de comportements à copier, un vrai rappel!!!!! Qu' ALLAH nous guide et améliore nos comportements!!!

 

Le lien du premier épisode est ici link

 

Qu'ALLAH récompense les auteurs de ce magnifique travail!!!!! Un vrai rappel....une vrai remise en question à faire sur nos comportements d'aujourd'hui....Qu'ALLAH nous guide et nous pardonne!!!!

 

mod_articles522009_1.jpg 

 

L'équipe de tata imane

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 22:32

Salam aleykounna,

 

L'équipe de oummykhalaty viens vous souhaiter un bon mois de ramadan. Qu ALLAH vous facilite ce mois de jeune et qu'il soit pour nous un mois de bénédiction et de purification!!!!

Nous profitons de cette occasion pour vous joindre un petit rappel masha Allah qui réveille les coeurs!

Le rappel est ici link

 

16966195.jpg

 

 

L'équipe de oummy khalaty.

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:23

Salam aleykounna,

 

 

Jeûner pendant le mois de Sha'bân est une Sunna, de même qu'il est Sunna d'en jeûner la plus grande partie, au point que 'Aishah a dit :

« Je ne l'ai pas vu jeûner plus que pendant le mois de Sha'bân. »
(Al-Bukhârî)

En raison de ce hadith, il convient de beaucoup jeûner pendant le mois de Sha'bân.

Les savants ont dit : le jeûne du mois de Sha'bân est semblable aux prières surérogatoires accompagnant les prières obligatoires.

Il est semblable à une introduction au mois de Ramadhân et un acte surérogatoire accompagnant le mois de Ramadhân.

C'est pour cette raison que le jeûne est prescrit pendant le mois de Sha'bân.

De la même manière, le jeûne de six jours pendant le mois de Shawwâl a été prescrit, comme un acte surérogatoire avant et après l'acte obligatoire.

Le jeûne pendant le mois de Sha'bân contient un autre profit qui est d'établir et de  préparer l'âme au jeûne, afin qu'elle soit prête à jeûner le mois de Ramadhân, et que son accomplissement lui soit aisé.

 

 chaban_avant_ramadan.jpg


Source :  Fatâwâ Arkân Al-Islâm, n°443.                    
Traduit par les Salafis de l'Est
copié de salafs.com

  

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 22:37

Salam aleykounna,

 http://3.bp.blogspot.com/_bmbQ6hDjm5s/StPlxrALs8I/AAAAAAAAAOg/7-s_QFNOkUg/s400/untitled.bmp

Je viens vous faire partager cet e-mail que j'ai recu d'une soeur masha Allah qu'Allah la récompense amine. Comme le titre l'indique si bien ce sont de très justes et belles paroles sur le niqab masha Allah que j'ai beaucoup aimé et que donc je tenais à vous faire partager avec un peu de retard...

 

 BismiLLAH ArRahmani ArRahimi


As Selem Alaykum Wa Rahmatullah Wa Barakatuh 


Macha a Alllllah, écrit par Oum-Soulayman qu'Allah te fasse miséricorde ainsi que ta famille! 


A l'approche de la loi interdisant le niqab, petite pensée pour mes soeurs et parole pour les féministes !!

.ô vou s les féministes !
Vous prétendez vous être battues pour la liberté de la femme, cela fait a peine un siècle que vous avez commencé à obtenir quelques droits !
Dont celui de travailler, d'hériter et de vous vêtir comme bon vous semble !
Mais n'est-ce pas depuis votre bataille que tant d'enfants illégitimes naissent ?
N'est-ce pas depuis votre bataille que le VIH se répend ?
N'est-ce pas depuis votre bataille qu'il y a autant de femmes violées ?
N'est-ce pas depuis votre bataille que les foyers sont désorganisés ?!
N'est-ce pas depuis votre bataille qu'il y a autant de divorces!

Alors que vous êtes libres ?!

VOUS êtes révoltées de notre tenue !
Nous sommes révoltées d'autant de perversion !

Vous êtes révoltées de notre soumission !
Nous sommes révoltées de votre libertinage !

Vous êtes révoltées de notre amour pour ce Livre Divin! (Coran)
Nous sommes révoltées devant tant de philosophie !

Mais nous ne vous empê chons pas de vivre comme vous le souhaitez !
Et nous menons notre bataille sans vous l'imposer !
Alors ne nous imposez pas votre bataille !
A vous vos batailles ... A nous les nôtres !!

Sachez que vous avez lutté au détriment de vos vies, 
que vous vous êtes levées et rebellées pour obtenir vos droits
et vous vous êtes montées contre l'homme !
ce que l'on peut appeler le sexisme !

Mais voyez, nous, nous sommes dans nos demeures !
Vos attaques ne nous atteignent pas !
et
il y a 1430 ans: un homme, le meilleur des hommes paix et bénédiction sur lui
s'est levé pour nous!
Il s'est battu pour nous!
Il a parlé pour nous!

Nous avons obtenu le droit à l'héritage il y a 1400 ans
Alors que vous l'avez obtenu le siècle dernier !
Il nous a accordé le droit de demander le divorce !
Vous l'avez obtenu le siècle dernier !

Cet homme a considéré la femme comme une perle pr écieuse, lui a donné toutes ses valeurs et lui a rendu tout son honneur il y a 1400 ans !!

Pourquoi voulez-vous vous battre pour nous ?
Quand une personne meilleure que vous l'a fait il y a de cela 14 siècles !

L'égalité des sexes a été établie il y a 14 siècles par un homme !
A la différence de vous, nous pensons que l'homme et la femme sont égaux en droit mais que l'on a un dégré différent dû à la force physique de l'homme et à la fragilité de la femme !

Autrement dit, que l'homme et la femme sont complémentaires dans leur création mais égaux en droit !

Y a t-il quelque chose d'insensé en cela ??
Où sont les femmes douces dans vos batailles qui veulent plaire à leur époux?
Où sont les hommes forts qui protègent leur épouse !

Battez-vous pour les prostituées !!
Pour leur liberté et leur respect !

Battez-vous pour les femmes b attues qui vous entourent !
Pour leur honneur et leur survie !

Mais ne menez pas de bataille pour nous !
Un homme s'est levé alors que vous n'étiez même pas existantes dans cette vie!

Comment protégez-vous votre argent ?
Comment protégez-vous vos diamants ?
Comment protégez-vous vos projets ?

Cet homme nous ordonna, par ordre émanant de Dieu,
de nous protéger ! Nous les FEMMES, en se couvrant de manière à ne pas attirer
les yeux sadiques !
les yeux envieux !
les yeux pervers !

Il a voulut par cet habit nous protéger comme l'on protège des perles précieuses !
Comme l'on protège les plus beaux joyaux !

Pour toutes les batailles qu'il a mené pour nous LES FEMMES,
sans contrainte, sans regrets, sans tristesse : je revendique ma liberté !
Je revendique mon habit !
Je revendique mes droits!

Votre bataille n'est pas la nôtre !

A vous, soeurs en Allah ! Soyez fières de votre habit !!
Soyez fières de votre Messager !
Soyez fières de votre Seigneur !

C 'est là 'la véritable liberté"

La liberté de penser !
La liberté de croire !

Leur bataille n'est pas la nôtre !!
Et ne dites pas que l'on est féministes !
Car l'homme est notre moitié !
Car l'homme est notre complémentarité !

Comment auriez-vous eu une descandance sans cet homme !
Aimez votre époux comme vous aimez vos enfants !

L'homme n'est pas notre ennemi
Mais notre partenaire dans cet vie 
Sa force nous donne du réconfort
Notre douceur l'apaise.

La femme musulmane ne s'adapte pas a l'endroit où elle vie,
mais elle vie sa religion en tranquillité là où elle vie.

Un habit ne se raccourcit pas pour l'adversaire !
Une tête ne se baisse pas en face de l'adversaire !
Nous baissons les yeux devant le Seigneur de l'univers !
Nous baissons les yeux devant nos mères pour leur faire honneur !
Nous baissons les yeux devant nos maris par respect !

Mais ne baissez pas les yeux devant une féministe !

Sa bataille n'est pas la nôtre !
Un homme s'est levé pour nous !
Un homme s'est battu pour nous !
Un homme nous a désigné par le terme "des perles" !

L'homosexualité !
L'alcool !
La drogue !
Le lesbiennage !
L'inceste !
Le viol !
L'adultère !

Depuis quand toutes ces perverstions sont nées ??
N'est-ce pas depuis la naissance du FEMINISME ??

Réveillez-vous !

Notre religion est le remède à tout les maux 
Mais elles ne veulent pas le remède
elles veulent le poison,
Pas l'antidote !

Soyons fières mes soeurs !

Le Prophète Mohammed, paix et bénédiction sur lui,
nous a accordé tout nos droits ! Nous n'avons besoin de rien de plus ni de moins !!

Source http://www.espace-adherents-ames.com/

 

L'équipe de tata imane

 

 

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 21:30

salam alaykounna, 

 

je vous partage cette vidéo qui mérite que l'on y réfléchisse ... je reste sur le thème de la Hijra ... je pense que nous rencontrons toutes des difficultés à éduquer nos enfants et je reste persuadé que l'environnement dans lesquel nous vivons a une grand influence et génère de nombreux problèmes ... 

 

 

Je vous invite à vous rendre sur le blog et le forum de Pôle-hijra où vous y trouverez de bons rappels ...

Bon visionnage !!! 

 

Oummy Sabiha 

 

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 20:15

salam alaykoum , 

 

je viens vous partager le lien d'un blog et d'un forum sur la "Hijra"...

 Je pense à nous toutes qui éduquons nos enfants ici et qui sommes confrontées à de nombreuses difficultés à évoluer dans notre religion et qui peinons à transmettre un message claire à nos enfants  celui du vrai tawhid : la ilaha illa LLAH !!!!

 

http://img.over-blog.com/300x226/4/37/54/87/caravane-en-route.gif

 

Je viens vous présenter "Pôle-Hijra". C'est un blog qui diffuse de nombreux rappels sur la hijra  afin de nous encourager à faire le pas d'émigrer vers ALLAH 'azza wa djal ...

Un forum a été ouvert pour apporter  des informations et un soutien pour tous ceux qui souhaitent partir masha'a LLAH ...

qu'ALLAH récompense grandement ceux qui s'investissent dans ce projet d'entreaide à la oumma ...amine

Je vous encourage donc à y jeter un serieu coup d'oeil et pourquoi pas y apporter un coup de main ... je vous invite par dessus tout à méditer sur ce sujet...

ALLAH 'azza wa djal nous dit dans le Coran : 

" Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion) - «Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils. Alors les Anges diront: «La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?» Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination!

A l’exception des impuissants: hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie:

A ceux-là, il se peut qu’ALLAH leur pardonne. ALLAH est Clément et Pardonneur.

Et quiconque émigre dans le sentier d’ALLAH trouvera sur terre maints refuges et abondance. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à ALLAH. Et ALLAH est Pardonneur et Miséricordieux. " S 4 V 97-100

 

 Puis j'aimerai que vous réfléchissiez à la responsabilité qui nous incombe ... nos foyers, nos enfants !!!... L'immigration vers une terre où l'islam est plus apparent n'est elle pas plus favorable à un épanouissement religieux ? Où l'on entend le Muezzin appeler à la prière 5 fois par jour pour nous rappeler de la faire à l'heure (et oui l'etre humain a besoin de ce rappel car il oublie) Où le paysage laisse apparaitre des mosquées , et où les écoles dispensent des cours de coran, de 'ouloum char'iya ??? où les musulmanes ( petites ou grandes) peuvent se vêtir à leur guise en hijab dans la rue comme à l'école sans pour autant subir les insultes ou attaques ??? Où la jupe longue n'est pas un signe ostentatoire ??? où le niqab, le sitar, le hijab , le jilbab sont des vêtements portés par la majorité des femmes ??? Où les musulmans (grands ou petits) peuvent accomplir leurs 5 prières au masdjid qu'on trouve casiment à tous les coins de rue ???

Comment ne pas pouvoir s'épanouir dans ce contexte ??? ... 

 'Omar (qu'ALLAH l'agrée) rapporte : "J'ai entendu le Messager d'ALLAH (paix et bénédiction d'ALLAH sur lui) dire : "Vous êtes tous des bergers et vous êtes responsables de l'objet de votre garde. Le chef de l'Etat est berger et responsable de ses administrés. L'homme est berger dans sa famille et responsable de l'objet de sa garde. La femme est bergère dans la maison de son mari et responsable de l'objet de sa garde. Le serviteur est berger dans les biens de son maître et responsable de l'objet de sa garde. Vous êtes tous bergers et vous êtes responsables de l'objet de votre garde". (Al boukhari, Mouslim)

 

En esperant que cela puisses nous servir tous fissabiliLLAH !!! 

 

Oummy Sabiha

 

http://i65.servimg.com/u/f65/16/35/96/29/ban_3_12.jpg

 


 

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 12:38

salam alaykounna, 

 

un rappel pour les oummies sur le sujet des invocations du matin et du soir ....

 


Information : Le meilleur moment pour réciter les invocations du matin est le moment compris entre l’aube (heure de la prière) et le lever du soleil (chourouk). Et le meilleur moment pour réciter celles du soir est le moment compris entre le début de Al-Asr (heure de la prière) et le coucher du soleil (maghreb).

 

 Le commerce fructueux


Allah a préféré l’Homme à toutes Ses autres créatures, lui a accordé exclusivement le bienfait de la parole et a fait de la langue son instrument. C’est un bienfait qui peut être utilisé dans le bien et le mal. Celui qui utilise sa langue dans le bien, elle le conduira au bonheur dans la vie présente et dans les hautes sphères du Paradis. Par contre, celui qui l’utilise mal, sera frappé par les malheurs dans ce monde et dans l’au-delà. La meilleure manière de bien occuper son temps après la récitation du Coran, est de le passer dans l’évocation d’Allah.

 

 

Les mérites de l’évocation d’Allah : 

 

De nombreux hadiths exhortent à cela dont ces mots du Prophète (sur lui la prière et la paix) : « N’aimeriez-vous pas que je vous informe de la meilleure œuvre, celle qui est la plus pure auprès de votre Seigneur, celle qui élève le plus haut en degré, celle qui est meilleure pour vous que le don de votre or et de votre argent, meilleure pour vous que de confronter vos opposants au cours d’âpres combats ? « Mais oui ! Ô Messager d’Allah », répondirent-ils. Il dit : « C’est l’évocation d’Allah » [At-Tirmidhi] ; « L’exemple de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne L’évoque pas est comme l’exemple du vivant et du mort » [Al-Bukhari]. Et cette parole d’Allah dans un hadith qoudsy : « Je serai pour mon serviteur ce qu’il croira que Je dois être. Je serai avec lui chaque fois qu’il M’évoque : s’il M’évoque en lui-même, Je l’évoquerai en Moi-même ; s’il M’évoque dans une assemblée, Je l’évoquerai dans une assemblée bien meilleure encore ; s’il s’approche de Moi d’un empan, Je m’approcherai de lui d’une coudée. » [Rapporté par Al-Bukhari]. Et cette parole du Prophète (sur lui la prière et la paix) : « Les moufaridounes ont devancé les autres. Qui sont donc les moufaridounes, ô Messager d’Allah ? » Lui demanda-t-on. Il dit : « Ceux et celles qui se rappellent constamment Allah »[Mouslim]. Le Prophète (sur lui la prière et la paix) donna par ailleurs ce conseil à un de ses Compagnons :« Que ta langue ne cesse d’évoquer Allah » [At-Tirmidhi].

 

 

La multiplication des récompenses : 

 

Les récompenses des bonnes œuvres sont multipliées comme les récompenses de la récitation du Coran en fonction :

1) de la foi, de la sincérité, de l’amour d’Allah et ce qui en découle qui se trouvent dans le cœur. 

 2) de la profonde concentration du cœur et de la présence d’esprit pendant l’évocation ; l’évocation ne doit donc pas se faire uniquement par la langue.

Si cette œuvre est complète, Allah lui expie la totalité de ses péchés et lui donne sa récompense complète, et l’œuvre incomplète est récompensée proportionnellement à son degré de complétude.

 

 

Les avantages de l’évocation d’Allah :

  

L’évocation chasse le Diable et le subjugue, elle l’humilie et l’avilit, et elle satisfait le Tout Miséricordieux.

  Elle suscite l’amour d’Allah, le rapprochement de Lui, le fait de ressentir  qu’Il nous observe, la crainte permanente de Lui, le repentir et le retour vers Allah et aide à accomplir les actes d’obéissance.

  Elle dissipe du cœur l’angoisse et la tristesse, lui procure la joie et le plaisir, et suscite au cœur la vie, la vigueur et la pureté.

  Le cœur ressent toujours un manque et un besoin que rien ne peut combler si ce n’est l’évocation d’Allah. Dans le cœur, il y a une rudesse que seule l’évocation d’Allah peut dissiper.

  L’évocation d’Allah est le remède des maladies du cœur, son traitement et sa subsistance. La délectation qu’elle procure n’est égalée par aucun autre plaisir. L’insouciance est sa maladie.

  Évoquer peu Allah est une preuve d’hypocrisie, et à l’inverse, L’évoquer abondamment est la preuve d’une foi forte et d’un amour sincère envers Allah, car celui qui aime une chose l’évoque abondamment.

  Lorsque l’individu craint Allah en L’évoquant dans l’aisance, Allah le protégera lorsqu’il sera en difficulté, surtout au moment de la mort et de ses affres.

  L’évocation d’Allah est une cause qui nous sauve du châtiment d’Allah. Elle suscite la quiétude et la miséricorde d’Allah ; les Anges implorent le pardon pour celui qui l’accomplit.

  Elle détourne la langue des futilités, de la médisance, de la calomnie, du mensonge, et de bien d’autres actes détestables et interdits.

  C’est l’adoration la plus facile ; elle compte parmi les plus nobles et les meilleures adorations ; c’est le champ de culture du Paradis.

  Elle procure à celui qui l’accomplit une aura, une douceur et un visage illuminé ; et c’est une lumière dans la vie présente, une lumière dans la tombe, une lumière dans sa vie future.

  L’évocation  entraîne l’éloge d’Allah et la prière de Ses Anges pour celui qui l’accomplit ; et Allah se vante de ceux qui accomplissent l’évocation devant Ses Anges.

  Les meilleurs de ceux qui font une œuvre donnée sont ceux qui, pendant son accomplissement, évoquent abondamment Allah. Ainsi, le meilleur jeûneur est celui qui évoque le plus Allah pendant son jeûne.

  L’évocation d’Allah facilite ce qui est difficile, rend aisé ce qui est pénible et allège les peines. Elle facilite l’obtention de la subsistance et renforce le corps.

 

 

Information intéressante : Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya a dit : « L’évocation d’Allah est pour le cœur ce qu’est l’eau pour le poisson. Quel serait l’état du poisson si on le sortait de l’eau ? »

 

Vous trouverez des audios de récitateurs sur la page de cet article du site de islamhouse  et même en arabe/ francais : link

 

Oummy sabiha

 

http://www.aslim-taslam.net/IMG/rappel.jpg

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 21:23

La Paix, la Foi, l'Amour et l'Espérance

     


Les quatre bougies brûlaient lentement. L'ambiance était tellement silencieuse qu'on pouvait entendre leur conversation.

La première dit : "Je suis la Paix ! Cependant personne n'arrive à me maintenir allumée. Je crois que je vais m'éteindre". Sa flamme diminua rapidement et elle s'éteignit complètement.

La deuxième dit : "Je suis la Foi ! Dorénavant je ne suis plus indispensable, cela n'a pas de sens que je reste allumée plus longtemps". Quand elle eut fini de parler, une brise souffla sur elle et l'éteignit.

Triste, la troisième bougie se manifesta à son tour : "Je suis l'Amour ! Je n'ai pas de force pour rester allumée. Les personnes me laissent de côté et ne comprennent pas mon importance. Elles oublient même d'aimer ceux qui sont proches d'eux". Et, sans plus attendre, elle s'éteignit.

Soudain... Un enfant entra et vu les trois bougies éteintes.

Effrayé il dit : "Pourquoi êtes-vous éteintes ? Vous deviez être allumées jusqu'à la fin !"

Alors, la quatrième bougie parla : "N'aie pas peur, tant que j'ai ma flamme nous pourrons allumer les autres bougies, je suis l'Espérance !"

Avec des yeux brillants, l'enfant prit la bougie de l'Espérance... Et alluma les autres.

 

invocations-doua.jpg

Que l'Espérance ne s'éteigne jamais en nos coeurs et que chacun de nous puisse être l'outil nécessaire pour maintenir l'Espérance, la Foi, la Paix et l'Amour !

 

 

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 09:46

salam alaykounna, 

 

 

un rappel sur les 10 premiers jours de Dhoul Hijja trouvé sur le blog "KHOUTBA 1430" link

*********************************

Louange à ALLAH, Seigneur de l’univers et que le Salut et les Prières d’ALLAH soient sur le maître des Messagers.

Par Ses Faveurs et Sa Grâce, le Seigneur a offert à ses pieux serviteurs certaines occasions à certaines périodes de l’année durant lesquelles ils ont l'opportunité de s’épanouir.

Parmi ces rendez-vous, il y a les dix premiers jours de Dhou Al Hidja.
Le Livre d’ALLAH et la tradition prophétique recensent un certain nombre de textes au sujet de leurs mérites.

Tout d'abord, ALLAH a dit dans le QurAn :

« Par l'aurore, et les dix nuits »
Sourate Al Fajr, Versets 1 et 2

En commentaire à ce verset, l'exégète Ibn Kathir a souligné : « Elles correspondent aux dix premiers jours de Dhou Al Hidja conformément à l'opinion d'ibn 'Abas, d’ibn Az-Zubayr, de Moujahid et d'autres comme le rapporte Al Boukhari. »

Ensuite, selon ibn 'Abas, le Messager d’ALLAH (SallaLLAHou 'Alayhi Wa Salam) a déclaré : « Il n'y a pas de jours où les œuvres sont meilleures que les fameux dix premiers jours de Dhou Al Hidja » Les compagnons lui demandèrent : « Pas même la guerre sur le chemin d’ALLAH ? ». Il répondit : « Pas même la guerre sur le chemin d’ALLAH si ce n’est celui qui aurait investi son corps et ses biens et qui aurait tout sacrifié sans ne jamais revenir ! »

D'autre part, ALLAH a révélé dans le QurAn :

« Évoquez ALLAH durant certains jours déterminés »
Sourate Al Baqara, Verset 203

Ibn 'Abas (qu'ALLAH l'agrée) a précisé à ce sujet : « Ce sont les dix premiers jours de Dhou Al Hidja »1

Aussi, selon ibn 'Oumar (qu'ALLAH l'agrée), le Messager d’ALLAH (SallaLLAHou 'Alayhi Wa Salam) a déclaré : « Il n'y a pas de jours où les œuvres sont meilleures que les fameux dix premiers jours de Dhou Al Hidja. Multipliez-y la proclamation de l'Unicité d’ALLAH, de Sa Grandeur et de Ses Louanges »2

Sa'id ibn Jubayr qui n'est autre que le rapporteur du Hadith d'Ibn 'Abas cité précédemment, faisait des efforts de piété considérables pendant ces fameux jours, de sorte qu'il soit pratiquement impossible d'en faire autant3.

Enfin, Ibn Hajar a expliqué dans son livre Fath Al Bari : « Il semblerait que la raison pour laquelle les dix premiers jours de Dhou Al Hidja sont particuliers, provient du fait que les principaux rites y sont rassemblés ; autrement dit, la prière, le jeûne, l'aumône, et le pèlerinage, etc. »

Parmi les actions très fortement recommandées durant cette période :

- La prière : il est recommandé de se présenter tôt aux cinq prières prescrites, et de redoubler de prières surérogatoires étant donné qu'elles sont considérées parmi les meilleurs actes de dévotions.

Thawbane (Qu'ALLAH l'agrée) nous rapporte qu'il a entendu dire le Messager d’ALLAH (SallaLLAHou 'Alayhi Wa Salam) : « Multiplie les prosternations devant ALLAH, il n'y a pas une prosternation que tu puisses faire sans que le Seigneur ne t'élève par elle d'un degré, et ne t'enlève par elle, un péché. »4. Ce mérite est aussi valable à toutes les époques de l'année.

- Le jeûne : il fait partie des très bonnes œuvres également.

Ainsi, selon Hunayda Ibn Khalid, d'après sa femme, selon certaines épouses du Prophète (SallaLLAHou 'Alayhi Wa Salam) : « Le Messager d’ALLAH jeûnait les neuf premiers jours de Dhou Al Hidja, le jour de 'Achoura, et trois jours tous les mois »5

L’érudit An-Nawawi précise à ce sujet qu’il est fortement recommandé de jeûner au cours de ces neuf premiers jours.

Le jeûne le jour de 'Arafate (soit le neuvième jour) est très recommandé comme il est certifié à travers le hadith prophétique : « J'aspire à ce qu’ALLAH absolve mes péchés de l'année précédente et de l'année suivante »6

Toutefois, pour celui qui se trouve à 'Arafate (pour le pèlerin en l'occurrence), il ne lui est pas recommandé de jeûner étant donné que le Prophète (SallaLLAHou 'Alayhi Wa Salam) n'a pas jeûné à 'Arafate.

- La proclamation de l'unicité d’ALLAH, de Sa Grandeur et de Ses Louanges fait également partie des actes très recommandés. Conformément au Hadith rapporté par ibn 'Oumar (Qu'ALLAH l'agrée) : « Multipliez-y la proclamation de l'Unicité d’ALLAH, de Sa Grandeur et de Ses Louanges »

L'érudit Al Boukhari a confirmé : « Ibn 'Oumar et Abou Hurayra se rendaient au marché pendant les dix premiers jours de Dhou Al Hidja ; et ils y clamaient la grandeur du Seigneur en disant "ALLAHou Akbar", cela incitait les gens à en faire autant »

Dans ce même registre, il a dit : « Sous sa tente à Mina, 'Oumar (Qu'ALLAH l'agrée) clamait la grandeur d’ALLAH. Les gens présents dans la mosquée l’écoutaient et se mettaient à l’imiter. Dès lors, cet élan a gagné tous les marchés de sorte que tout Mina vibrait »

Ainsi, ces jours-là Ibn 'Oumar (Qu'ALLAH l'agrée) prononçait à Mina cette formule : "ALLAHou Akbar" après les prières, dans son lit, sous sa tente, lors de ses rencontres, dans ses allées et venues sans s'arrêter une seule journée.

Il est aussi recommandé de le faire à voix haute conformément à la pratique de 'Oumar, d'Ibn 'Oumar et d’Abou Hurayra (Qu'ALLAH les agrées). Il nous icombe donc en tant que musulman de faire revivre cette tradition négligée à notre époque. Malheureusement, elle est pratiquement devenue inexistante contrairement à la pratique de nos pieux prédécesseurs.

Voici différentes formules qu'il est recommandé de dire :

"ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar Kabira !"7

"ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! La ilaha ilaLLAH ! ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! Wa LiLLAHi Al Hamd"8

"ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! La ilaha ilaLLAH ! ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! Wa LiLLAHi Al Hamd"

- L'immolation est un acte adoration également très méritoire. Ibn Al Qayim a souligné : « Le meilleur jour auprès d’ALLAH, c'est le jour de l'Immolation (Nahr), il est le grand jour du Pèlerinage ». A cet effet, certains savants considèrent qu'il est le meilleur jour de l'année dans l'absolu. Ils le préfèrent même au jour de 'Arafate. Pourtant, bon nombre de musulmans ne considèrent pas ce jour illustre à sa juste valeur, ils ne tiennent pas compte de son importance et de sa faveur immense.

Par ailleurs, d’après la compilation d'Abou Dawoud (As-Sounane), selon le Prophète (SallaLLAHou 'Alayhi Wa Salam) : « Le jour le plus illustre auprès d’ALLAH, c'est le jour de l'Immolation, ensuite vient le jour du séjour ».

Ce fameux jour du « séjour » où les pèlerins s'établissent à Mina correspond au 11ème jour de Dhou Al Hidja (soit au lendemain de Al 'Id Al Adh-ha qui correspond au 10ème jour).

Il est aussi dit que le jour de 'Arafate est plus illustre, car jeûner à cette occasion permet d’absoudre deux années de péchés consécutives. Il n'y a pas un jour également où le Seigneur affranchit autant de Ses serviteurs de l'Enfer que le jour de 'Arafate. Ce fameux jour, ALLAH se rapproche de Ses créatures. Puis, Il fait l'éloge à Ses anges des pèlerins présents à 'Arafate.

Or, que le jour de 'Arafate soit meilleur ou que le jour du séjour soit meilleur, dans tous les cas ces deux jours ont une valeur immense et l'essentiel c'est de leur accorder l'importance adéquate, en veillant à ne pas manquer cette opportunité, et à se voir combler de ses faveurs. Cela concerne aussi bien le pèlerin que toute autre personne.

Avant de conclure, intéressons nous à la meilleure des manières d'accueillir cette période sacrée où a lieu le pèlerinage (Al Hadj).

Il incombe à chaque musulman d'accueillir les occasions cultuelles en général avec un repentir sincère et véritable. Il consiste entre autres à abandonner les péchés et à ne plus renouveler les fautes passées. Les péchés font écran entre l'individu et les faveurs du Seigneur et empêchent le cœur d'accéder à Son Maître.

Il faut accueillir également de façon générale les occasions cultuelles avec la volonté ferme et sincère de les passer selon le contentement divin. ALLAH est véridique envers quiconque l’est envers Lui :

« Ceux qui luttent pour notre cause, Nous les guiderons sur nos chemins »
Sourate Al 'Ankabout, Verset 69

Cher frère, chère soeur, veille à profiter de cette occasion propice avant qu'elle ne s'en aille, et que tu en pâtisses, car perdre une seule heure suscite le remords. Qu’ALLAH nous concède à tous de profiter de ces instants précieux, comme j'implore le Seigneur de nous assister dans Son obéissance et Sa parfaite soumission !

Extrait de Shaykh Mohammed Ibn Al 'Outhaymine

1 Selon le Tafsir d'Ibn Kathir. 
2 Hadith rapporté par Ahmed.
 
3 Hadith rapporté par Ad-Darimi.
 
4 Hadith rapporté par Mouslim.
 
5 Hadith rapporté par Ahmed, Abou Dawoud et An-Nassa-i.
 
6 Hadith rapporté par Mouslim.
 
7 "ALLAHou Akbar Kabira" : ALLAH est Grand énormément
 
8 "ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! La ilaha ilaLLAH ! ALLAHou Akbar ! ALLAHou Akbar ! Wa LiLLAHi Al Hamd" : ALLAH est le plus grand (2 fois) ! Il n'y a point de divinité sauf ALLAH ! ALLAH est le plus grand 
(2 fois) ! Et les louanges reviennent à ALLAH.

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 14:21

Salam aleykounna,

 

Louange à Allah, Seigneur de l’univers, que le Salut et les Prières d’Allah soient sur le maître des Messagers…

Par Ses Faveurs et Sa Grâce, le Seigneur a offert à ses pieux serviteurs certaines occasions à certaines périodes de l’année durant lesquelles ils ont l'opportunité de s’épanouir. Parmi ces rendez-vous, il y a les dix premiers jours de Dhû El Hidja.

 

Le Livre d’Allah et la tradition prophétique recensent un certain nombre de textes au sujet de leurs mérites dont notamment :

 

1- Le Seigneur a révélé : (Par l'aurore, et les dix nuits ). En commentaire à ce verset, l'exégète Ibn Kathir a souligné : « Elles correspondent aux dix premiers jours de Dhû el Hidja conformément à l'opinion d'ibn 'Abbâs, d’ibn e-Zubaïr, de Mujâhid et d'autres comme le rapporte el Bukhârî. »

2- Selon ibn 'Abbâs, le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Il n'y a pas de jours où les œuvres sont meilleures que les fameux dix premiers jours de Dhû el Hidja.

Pas même la guerre sur le chemin d’Allah ? Lui demandèrent les compagnons.

- Pas même la guerre sur le chemin d’Allah confirma-t-il, si ce n’est celui qui aurait investi son corps et ses biens et qui aurait tout sacrifié sans ne jamais revenir ! »

3- Le Seigneur (I) a révélé : (Évoquez Allah durant certains jours déterminés ). Ibn 'Abbâs (t) a précisé à ce sujet :« Ce sont les dix premiers jours de Dhû el Hidja. »[1]

4- Selon ibn 'Omar (t), le Messager d’Allah (r) a déclaré :« Il n'y a pas de jours où les œuvres sont meilleures que les fameux dix premiers jours de Dhû el Hidja. Multipliez-y la proclamation de l'Unicité d’Allah, de Sa Grandeur et de Ses Louanges. »[2]

5- Sa'îd ibn Jubaïr qui n'est autre que le rapporteur du Hadith d'Ibn 'Abbâs cité précédemment, faisait des efforts de piété considérables pendant ces fameux jours, de sorte qu'il est pratiquement impossible d'en faire autant.[3]

6- Ibn Hajar a expliqué dans son livre Fath el Bârî : « Il semblerait que la raison pour laquelle les dix premiers jours de Dhû el Hidja sont particuliers, provient du fait que les principaux rites y sont rassemblés ; autrement dit, la prière, le jeûne, l'aumône, et le pèlerinage, etc. »

 

Les actions recommandées durant cette période

 

1- La prière : il est recommandé de se présenter tôt aux cinq prières prescrites, et de redoubler de prières surérogatoires étant donné qu'elles sont considérées parmi les meilleurs actes de dévotions. Thawbân (t) nous rapporte : « J'ai entendu dire le Messager d’Allah (r): Multiplie les prosternations devant Allah, il n'y a pas une prosternation que tu puisses faire sans que le Seigneur ne t'élève par elle d'un degré, et ne t'enlève par elle, un péché. »[4] En l'occurrence, ce mérite est valable à toutes les époques de l'année.

 

2- Le jeûne : étant donné qu'il fait partie des bonnes œuvres. Ainsi, selon Hunaïda ibn Khâlid, d'après sa femme, selon certaines épouses du Prophète (r) : « Le Messager d’Allah jeûnait les neuf premiers jours de Dhû el Hidja, le jour de 'Âshûra, et trois jours tous les mois. »[5] L’érudit e-Nawawî précise à ce sujet qu’il est fortement recommandé de jeûner au cours de ces dix jours.

 

3- Proclamer l'unicité d’Allah, Sa Grandeur et Ses Louanges : Conformément au Hadith rapporté par ibn 'Omar (t) :« Multipliez-y la proclamation de l'Unicité d’Allah, de Sa Grandeur et de Ses Louanges. » L'érudit el Bukhârî a confirmé : « Ibn 'Omar et Abû Huraïra se rendaient au marché pendant les dix premiers jours de Dhû el Hidja ; et ils y clamaient la grandeur du Seigneur (en disant Allah Akbar), cela incitait les gens à en faire autant. » Dans ce registre, il a dit : « Sous sa tente à Mina, 'Omar (t) clamait la grandeur d’Allah. Les gens présents dans la mosquée l’écoutaient et se mettaient à l’imiter. Dès lors, cet élan a gagné tous les marchés de sorte que tout Mina vibrait. »

 

Ainsi, ces jours-là Ibn 'Omar (t) prononçait à Mina cette formule (Allah Akbar), après les prières, dans son lit, sous sa tente, lors de ses rencontres, dans ses allées et venues sans s'arrêter une seule journée. Il est aussi recommandé de le faire à voix haute conformément à la pratique d'Omar, d'Ibn 'Omar et d’Abû Huraïra (y). Il nous est donc désigné, en tant que musulman de faire revivre cette tradition négligée à notre époque. Malheureusement, elle est pratiquement devenue inexistante, même par les gens les plus religieux contrairement à la pratique de nos Pieux Prédécesseurs.

 

Les différentes formules à dire :

a- Allah Akbar ! Allah Akbar ! Allah Akbar Kabîra[6] !

b- Allah Akbar ! Allah Akbar ! Il n'y a d'autre divinité en dehors d’Allah, Allah Akbar ! Allah Akbar ! À Allah reviennent les louanges.

c- Allah Akbar ! Allah Akbar ! Allah Akbar ! Il n'y a d'autre divinité en dehors d’Allah, Allah Akbar ! Allah Akbar ! Allah Akbar ! À Allah reviennent les louanges.

 

4- jeûner le jour de 'Arafa :

Le jeûne se confirme le jour de 'Arafa comme il est certifié à travers le hadith prophétique : « J'aspire à ce qu’Allah absolve mes péchés de l'année précédente et de l'année suivante. »[7] Toutefois, celui qui se trouve à 'Arafa –pour le pèlerin en l'occurrence –, il ne lui est pas recommandé de jeûner étant donné que le Prophète (r) n'a pas jeûné à 'Arafa.

 

5- les faveurs du jour de l'immolation :

Bon nombre de musulmans ne considèrent pas ce jour illustre à sa juste valeur, ils ne tiennent pas compte de son importance et de sa faveur immense. Pourtant, certains savants considèrent qu'il est le meilleur jour de l'année dans l'absolu. Ils le préfèrent même au jour de 'Arafa. À cet effet, ibn el Qaïyam a souligné : « Le meilleur jour auprès d’Allah, c'est le jour de l'Immolation (Nahr), il est le grand jour du Pèlerinage. » Par ailleurs, d’après la compilation d'Abû Dawûd (e-Sunan), selon le Prophète (r) : « Le jour le plus illustre auprès d’Allah, c'est le jour de l'Immolation, ensuite vient le jour du séjour. » Ce fameux jour du « séjour » correspond au lendemain de l'Aïd, le 11ème jour de Dhû el Hidja, le jour où les pèlerins s'établissent à Mina. Il est dit aussi que le jour de 'Arafa est plus illustre, car jeûner à cette occasion permet d’absoudre deux années de péchés consécutives. Il n'y a pas un jour également où le Seigneur affranchit autant de Ses serviteurs de l'Enfer que le jour de 'Arafa. Ce fameux jour, Allah (U) se rapproche de Ses créatures. Puis, Il fait l'éloge à Ses anges des pèlerins présents à 'Arafa. Cependant, la première tendance est la plus vraisemblable, il est vrai que le Hadith sur le sujet est incontournable. Or, que ce jour soit meilleur ou non, l'essentiel c'est de lui accorder l'importance adéquate, en veillant à ne pas manquer cette opportunité, et à se voir combler de ses faveurs. Cela concerne aussi bien le pèlerin que toute autre personne.

 

Comment accueillir la période du pèlerinage ?

 

 1- Il incombe à chaque musulman d'accueillir les occasions cultuelles en général avec un repentir sincère et véritable. Il consiste entre autres à abandonner les péchés et à ne plus renouveler les fautes passées. Les péchés font malheureusement écran entre l'individu et les faveurs du Seigneur et empêchent le cœur d'accéder à Son Maître.

2- Il faut accueillir également de façon générale les occasions cultuelles avec la volonté ferme et sincère de les passer selon le contentement divin. Allah est véridique envers quiconque l’est envers Lui : (Ceux qui luttent pour notre cause, Nous les guiderons sur nos chemins ).[8]

 

Chères soeurs, veille à profiter de cette occasion propice avant qu'elle ne s'en aille, et que tu en pâtisses, car perdre une seule heure suscite le remords. Qu’Allah nous concède à tous de profiter de ces instants précieux, comme j'implore le Seigneur de nous assister dans Son obéissance et Sa parfaite obédience (soumission) !

 

Quelques préceptes relatifs au sacrifice et à leur légitimité

     

À la base, le sacrifice est légitimé pour les personnes vivantes étant donné que le Prophète (r) et ses compagnons faisaient des sacrifices pour leur propre personne ou en l'honneur de leur famille. Quant aux convictions répandues chez certaines gens alléguant que le sacrifice est un droit exclusif aux morts, celles-ci n'ont aucune origine. Il faut savoir qu’il existe trois sortes de sacrifice en l'honneur des morts :

 

Premièrement : le sacrifice peut englober les morts et les vivants à l'exemple de l'individu qui le dédie à sa propre personne ainsi qu'à sa famille en sous-entendant les vivants parmi eux, mais aussi les morts. Cet usage s'inspire de la pratique du Prophète lorsque celui-ci (r) a sacrifié une offrande pour lui-même et pour ses proches. Tout en sachant que certains d'entre eux étaient déjà décédés.

 

 

Deuxièmement : faire un sacrifice pour une personne décédée conformément à ses recommandations avant sa mort, le verset suivant étant à l'origine de cette pratique : (Quiconque le (testament) modifie après l'avoir entendu, le péché se verra porté à l'encontre de ceux qui l'auront modifié. Certes Allah est Savant et Entendant ).[9]

 

Troisièmement : le sacrifice peut être dédié par donation aux morts indépendamment des vivants. Cette pratique est permise, les savants spécialistes en Fiqh (science de la jurisprudence) de l'école Hanbalite ont stipulé que sa récompense parvient effectivement aux morts, et que son auteur en est bénéficiaire pareillement à l'aumône dédiée en leur honneur. Toutefois, je ne considère pas que cette pratique se rattache à la tradition (sunna). En effet, le Prophète (r) n'a jamais consacré de sacrifice spécialement en l'honneur d'une personne décédée. Il ne l'a pas fait pour son oncle Hamza, bien qu'il ne soit l'un des proches les plus chers à ses yeux, ni d'ailleurs pour aucun de ses enfants morts avant lui ; en l'occurrence ses trois filles décédées toutes les trois après leur mariage et trois garçons morts en bas âge. Il ne l'a pas fait non plus pour sa défunte épouse Khadîja, bien qu'elle soit la plus aimée de ses femmes. D'autres parts, aucune tradition venant vérifier cet usage à son époque de la part des compagnons, n'a été recensée.

:: Nous considérons également que certains se trompent lorsque ces derniers consacrent un sacrifice au bout de la première année du deuil. Ils le prénomment ce genre de pratique « sacrifice d'outre-tombe ». Ils sont convaincus qu'il est interdit de faire profiter de la récompense de leur action à quiconque en dehors du défunt. Il est possible aussi qu'ils consacrent des offrandes à Allah par donation envers les morts ou conformément à leurs recommandations avant leur mort, mais ils ne le font jamais pour leur propre personne ou pour leurs proches. Or, s'ils avaient su que tout sacrifice voué à Allah que la personne dédie à lui-même et aux membres de sa famille, comprenait à la fois les vivants et les morts, ils se seraient précipités à le faire au dépend de leurs coutumes.

 

Les choses à ne pas faire pour la personne voulant immoler le jour de l'Aïd

 

Si quelqu'un veut sacrifier un animal pour l'Aïd, et que l'entrée du mois de Dhû el Hidja est effective (par la vision de la lune ou si le mois précédent Dhû el Qi'da compte trente jours), il lui sera interdit de se couper les ongles et les cheveux, ou d'ôter n'importe quoi de son corps. Selon Um Salama, le Prophète a déclaré (r) : « À la venue des dix jours de Dhû el Hidja, si quelqu'un d'entre vous veut consacrer une offrande [pour l'Aïd], il ne devra toucher à aucun poil de ses cheveux ni de sa peau jusqu'au moment de l’immolation. » À partir du moment où l'intention lui est venue au cours de cette période, il doit s'abstenir de le faire pour le restant des dix jours. Il ne lui sera cependant compté aucune faute pour la période passée.

 

:: La raison est que l'auteur d'un sacrifice est comparable au pèlerin sous certains aspects du Hadj, autrement dit, par sa dévotion envers Allah en lui consacrant une offrande. Il lui convient donc de s'associer à lui dans certaines particularités de la sacralisation (l'Ihrâm). En l'occurrence, s'abstenir de se couper les cheveux ou autre. Ainsi, il est interdit à celui qui prévoit un sacrifice pour l'Aïd de s’enlever quoi que ce soit de ses cheveux, de ses ongles ou des poils de sa peau.

:: Ce statut est spécifique à celui qui prévoit de sacrifier. Tandis que les personnes pour qui celui-ci est dédié, elles ne sont pas concernées par cette restriction. En effet, Le Prophète (r) a seulement spécifié :« Si quelqu'un d'entre vous veut consacrer une offrande… », sans préciser les personnes en l'honneur desquelles ce sacrifice est effectué. Rien ne prête à dire au regard des textes, qu'il leur est demandé de se restreindre à cette prescription.

:: Si celui qui prévoit de sacrifier venait à se couper les cheveux ou autre, il devra le cas échéant se repentir à Allah (U) et ne plus récidiver. Néanmoins, aucune expiation n'est prévue à cet effet. Cela ne peut pas l'empêcher d’immoler normalement contrairement aux convictions de certaines gens.

:: Dans le cas où il commettrait cela par mégarde, par ignorance ou encore si certains cheveux venaient à tomber involontairement, aucun péché ne lui sera imparti. S'il était aussi contraint de se les couper pour une raison ou pour une autre, il n'y a pas d'inconvénient à le faire. Exemple : il peut se couper un ongle cassé qui l'importune, se raccourcir les cheveux qui tombent sur les yeux, ou se les raser pour soigner une plaie, etc.

 

 Traduit par

Karim Zentici

Revu par

Abu Hamza Al-Germâny



[1] Voir Ibn Kathîr.

[2] Rapporté par Ahmed.

[3] Rapporté par e-Dârimî.

[4] Rapporté par Muslim.

[5] Rapporté par Ahmed, Abû Dawûd et Nasâî.

[6] Allah est Grand énormément

[7] Rapporté par Muslim.

[8] L'araignée ; 69

[9] La vache ; 181

Source : IslamHouse

 

L'équipe de tata imane

Repost 0
Published by oummy sabiha tata imane oum boutchoux - dans Section Rappel
commenter cet article

Profil

  • oummy sabiha tata imane oum boutchoux
  • Nous sommes 3 soeurs fiLLAH  à tenir ce blog afin de vous partager un maximum d'idées pour vos bambins...
  • Nous sommes 3 soeurs fiLLAH à tenir ce blog afin de vous partager un maximum d'idées pour vos bambins...

Recherche

Archives